search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

France transition écologique

Promouvoir et faciliter la transition écologique des PME-ETI

Le produit est en investigation, il n'est pas actuellement accessible au public.
  • Les statistiques d'usage ne sont pas encore disponibles.
  • Le code source n'est pas encore ouvert.
  • Le porteur administratif est Commissariat général au développement durable (CGDD).
  • L'incubateur est La Fabrique Numérique.
  • Contacter l’équipe.

Le problème

Un fossé important entre les engagements des Etats et les objectifs de l’Accord de Paris.

En France, le Haut Conseil pour le Climat a récemment conclu que « la réduction des émissions de gaz à effet de serre continue à être trop lente et insuffisante pour permettre d’atteindre les budgets carbone actuels et futurs », considérant qu’« avec un recul de 0,9 % en 2019, elle est similaire à la moyenne des années précédentes et encore très loin des –3% attendus à partir de 2025 ».

La mise en œuvre de la Stratégie nationale bas-carbone de la Programmation pluriannuelle de l’énergie nécessitera d’investir entre 15 et 18 milliards d’euros supplémentaires chaque année d’ici 2023. Les financements climat publics et privés devront donc augmenter de plusieurs milliards d’euros par an dans les prochaines années. Pour réussir, l’ensemble des acteurs du pays, et notamment les entreprises, doivent devenir acteurs de la TEE.

La transition écologique et énergétique (TEE) est un sujet complexe pour les dirigeants.

Selon l’étude « Les Dirigeants de PME-ETI face à l’urgence climatique » de Bpifrance, 80% des dirigeants de PME et ETI ont conscience de l’urgence climatique mais seulement 13% déclarent pouvoir réduire « de manière importante » leurs émissions carbone dans les 5 prochaines années.

Le principal frein à l’action qu’expriment les dirigeants est le manque de moyens financiers et de temps à y consacrer. La transition écologique et énergétique (TEE) est majoritairement perçue comme nécessaire à long-terme mais coûteuse et non prioritaire.

Les dirigeants n’ont que rarement une vision claire des opportunités et des risques liés à la TEE et ne savent pas quelles actions engager. Seule une minorité, plus informée, met en avant les avantages que leur entreprise peut tirer de la TEE.

Les aides publiques sont difficiles d’accès.

Parallèlement, l’offre publique en matière de soutien à la TEE est importante mais peu connue et peu lisible par les entreprises. Ces dernières ne savent pas :

  • quelles sont les aides existantes ?
  • à quelles aides elles sont éligibles ?
  • comment demander de l’aide ?

Perçues, à tort ou à raison, comme complexes et difficiles d’accès, les aides publiques sont peu mobilisées.

L’objectif de France Transition Écologique est de motiver les entreprises à initier leur transition et de leur faciliter l’accès aux aides. En améliorant l’efficience des aides, France Transition Écologique a pour ambition d’améliorer l’efficacité et l’impact des futures politiques publiques de soutien à la TEE.

Pourquoi cibler les PME-ETI ?

Afin d’assurer la réussite de l’augmentation des besoins de financement nécessaires à la transition en cours, le Conseil de Défense Écologique de 2019 a décidé, sur les recommandations du rapport Canfin/Zaouati, de la création de France Transition Écologique dont est issue cette startup d’État.

L’équipe fait le choix tactique de cibler les PME-ETI en priorité pour les raisons suivantes :

  • Les collectivités territoriales sont plus avancées sur le sujet de la transition, avec souvent une personne dédiée à la recherche d’aides.
  • Les grandes entreprises ont des obligations légales et des personnes dédiées à ces sujets.
  • Les particuliers et les TPE ont un impact relatif (et des capacités de déploiement des stratégies soutenues par les aides) moindre.

Les limites des solutions existantes

Les principales solutions existantes sont :

  • Des plateformes de centralisation comme les-aides.fr ; aides-entreprises.fr ou aides-territoires. Ces plateformes recensent de nombreuses aides mais ne mettent pas particulièrement en avant la TEE. Les PME-ETI n’y vont pas pour rechercher des aides à la TEE et ces plateformes ne contribuent pas à les révéler.
  • Les sites des porteurs d’aides ne référencent que leurs propres aides à la TEE mais n’incluent pas, à ce jour, celles des autres organisations. C’est donc aux entreprises de multiplier les recherches pour trouver l’ensemble des aides disponibles.

Dans les deux cas, ces solutions nécessitent une démarche pro-active et un effort initial des PME-ETI.

Les objectifs de l’investigation

France Transition Écologique doit permettre de motiver, promouvoir et faciliter les démarches de transition des entreprises.

Les objectifs des 2 mois d’investigation sont les suivants :

  • dans un premier temps, de mieux comprendre les bénéfices et les limites des solutions existantes ainsi que les motivations et difficultés des entreprises.
  • dans un second temps, de collaborer avec certains porteurs des solutions existantes pour se positionner en renforcement de l’existant plutôt qu’en concurrent.
  • A terme, activer les leviers adéquats pour aider les entreprises volontaires à amorcer des changements en faveur de leur transition écologique.

L'équipe actuelle