search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Mission Transition

Faciliter la transition écologique des PME-ETI

Le produit est en construction, il n'est pas actuellement accessible au public.
  • Les statistiques d'usage ne sont pas encore disponibles.
  • Le code source n'est pas encore ouvert.
  • Le porteur administratif est Commissariat général au développement durable (CGDD).
  • L'incubateur est La Fabrique Numérique.
  • Contacter l’équipe.

Le problème

Un fossé important entre les engagements des Etats et les objectifs de l’Accord de Paris.

En France, le Haut Conseil pour le Climat a récemment conclu que « la réduction des émissions de gaz à effet de serre continue à être trop lente et insuffisante pour permettre d’atteindre les budgets carbone actuels et futurs », considérant qu’« avec un recul de 0,9 % en 2019, elle est similaire à la moyenne des années précédentes et encore très loin des –3% attendus à partir de 2025 ».

La mise en œuvre de la Stratégie nationale bas-carbone de la Programmation pluriannuelle de l’énergie nécessitera d’investir entre 15 et 18 milliards d’euros supplémentaires chaque année d’ici 2023. Les financements climat publics et privés devront donc augmenter de plusieurs milliards d’euros par an dans les prochaines années.

La transition écologique et énergétique (TEE) est un sujet complexe pour les dirigeants de PME-ETI.

Selon l’étude « Les Dirigeants de PME-ETI face à l’urgence climatique » de Bpifrance, 80% des dirigeants de PME et ETI ont conscience de l’urgence climatique mais seulement 13% déclarent pouvoir réduire « de manière importante » leurs émissions carbone dans les 5 prochaines années.

Notre investigation a permis de distinguer deux catégories de dirigeants qui rencontrent, chacune, des freins propres :

  1. Les dirigeants qui ne savent pas quelles actions engager : pour ces premiers, le principal frein à l’action est le manque d’informations et de temps à y consacrer. Contrairement aux grandes entreprises, les PME-ETI n’ont pas encore d’obligations légales et de personnes dédiées à ces sujets. Leurs dirigeants perçoivent souvent la transition écologique et énergétique (TEE) comme nécessaire à long-terme mais coûteuse et non prioritaire. A défaut d’une vision claire des opportunités et des risques, ils ne savent pas quelles actions engager.

  2. Les dirigeants qui ne parviennent pas à mettre en œuvre leurs projets : pour ces seconds, minoritaires, la difficulté n’est pas d’identifier des actions et des projets mais de les mettre en œuvre et de les financer.

Les aides publiques sont difficiles d’accès.

L’offre publique en matière de soutien à la TEE est importante mais peu connue et peu lisible par les PME-ETI. Ces dernières ne savent pas :

  • Quelles sont les aides existantes ?
  • A quelles aides elles sont éligibles ?
  • Comment demander de l’aide ?

Perçues comme complexes et difficiles d’accès, avec des procédures de candidature qui nécessitent d’engager des ressources, les aides publiques sont peu mobilisées.

Pourquoi Mission Transition ?

L’objectif de Mission Transition est de motiver les entreprises à initier leur transition et de leur faciliter l’accès aux aides. En améliorant l’efficience des aides, Mission Transition a pour ambition d’améliorer l’efficacité et l’impact des futures politiques publiques de soutien à la TEE.

Les objectifs de la phase de construction

Si nous souhaitons, à terme, proposer un parcours permettant d’engager toutes les PME-ETI peu importe leur niveau de maturité, nous allons commencer par là où nous pouvons avoir le plus d’impact immédiat : permettre aux entreprises qui ont un projet de trouver des aides pour le financer.

Cette phase de construction sera un succès, si nous parvenons à valider notre capacité :

  1. à augmenter les demandes d’aides par des entreprises éligibles (nous faisons l’hypothèse que l’offre existante ne rencontre pas la demande).
  2. à identifier où il y a des besoins d’aides importants mais non pourvus.

Considérant l’augmentation prévisible des contraintes et des aides dédiées à la transition écologique des entreprises, il nous semble important d’obtenir aujourd’hui ces données pour orienter les politiques publiques futures et mieux pousser les nouvelles aides qui seront lancées aux entreprises pertinentes.

L'équipe actuelle

Grégory Grellet

Intrapreneur

Marie Ramon-Daré

UX Designer

NADIM Bellallahom

UX designer

Designer dans la programme Entrepreneurs d’intérêt général au Ministère de la Transition écologique. Engagé dans l’inclusion numérique @Diversidays

Pierre Peyretou

Coach

J’ai participé au lancement de plusieurs entreprises et travaillé comme analyste en fonds de Venture Capital, puis dirigé 2 ans le programme DataCity. Aujourd’hui, j’enseigne les enjeux Energies-Climat à l’ESCP et crée des méthodos de transformation bas-carbone pour les entreprises.