search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Notre approche

beta.gouv.fr aide les ministères et autres partenaires publics à construire des services numériques simples, faciles à utiliser, à l’impact maximal.

À travers notre approche – parfois appelée “approche Startup d’État” – nous remettons les usagers au cœur de l’action publique et cherchons à apporter des solutions concrètes à leurs problèmes pour améliorer leur vie quotidienne.

Nous formons des équipes pluridisciplinaires constituées de personnes engagées au service de l’intérêt général, qu’elles viennent du secteur privé ou du secteur public. Nous intégrons des agents publics appelés “intrapreneurs” au sein de ces équipes, et nous favorisons leur passage à l’action pour améliorer le service public de l’intérieur.

Notre travail vise à :

beta.gouv.fr a déjà contribué à la création de dizaines de services numériques déjà disponibles ou à venir. Nous animons une communauté en croissance qui construit les services publics numériques de demain au sein d’un réseau d’incubateurs publics partageant les mêmes valeurs.

Déroulé du programme beta.gouv.fr

Récapitulatif visuel des phases

beta.gouv.fr applique une démarche de conception de service qui permet de répondre effectivement aux besoins de gens et de rechercher l’impact maximal. Cette approche s’applique dès le stade de l’identification du problème à résoudre (exemples : accès à la culture, insertion professionnelle, accessibilité des transports, etc). Elle permet de tester une première version du service très rapidement afin de s’assurer que la solution pressentie est utile avant de la déployer. Ainsi, suivre cette démarche dès le début d’un projet permet de réduire les risques de déployer une solution coûteuse et inutile. Cette approche se décline en général en 4 phases :

  • une phase d’investigation (6 à 9 semaines) pour mieux cerner le problème à résoudre, comprendre les besoins des personnes concernées et déterminer les hypothèses de solutions susceptibles d’avoir le meilleur impact ;
  • une phase de construction (12 mois) pour tester en conditions réelles une ou plusieurs hypothèses de solutions sur un périmètre réduit, afin de se confronter le plus rapidement possible aux utilisateurs et recueillir des retours ;
  • une phase d’accélération (12 mois) pour améliorer et déployer le service si son utilité est avérée, avec l’objectif de maximiser son impact ;
  • une phase de transfert ou de consolidation (6 mois) pour aider l’administration porteuse à pérenniser le service numérique dans une structure propice à maintenir l’approche centrée sur les utilisateurs dans la durée.

Tous les six mois, un comité d’investissement détermine, en fonction des résultats du service et de son impact, s’il convient de continuer ou d’arrêter le service.