search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Les Locavors

Permettre aux enfants de consommeer plus de produits locaux à la cantine

Le produit est en investigation, il n'est pas actuellement accessible au public.

Problème: les enfants ne consomment pas suffisamment de produits locaux dans les cantines

Les experts sont unanimes sur le fait que les aliments perdent de leur teneur en nutriments dès la cueillette et au fur et à mesure du circuit de distribution. Autrement dit, plus le circuit est long, plus la qualité des aliments dans l’assiette des enfants est dégradée (vitamines, minéraux, saveurs, etc.).

Manger non local, c’est ne pas encourager l’économie locale, ne pas permettre aux agriculteurs de vendre au juste prix tout en réduisant les dépenses en énergie (transport, empreinte carbone, emballages, etc).

Enfin la loi Egalim n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire demande d’avoir au menu au moins 20 % de produits durables, ce taux passera à 50% en 2022. Nous en sommes très loin aujourd’hui. Le Département de la Somme, mène également une action volontariste en faveur des circuits courts par le biais d’un plan d’action triennal 2019-2021.

Hypothèses de solution :

Un service de messagerie instantanée entre chefs cuisiniers et producteurs locaux d’un même secteur permettant de passer des commandes groupées et de recevoir des photos de produits De la même façon que le circuit court réduit les intermédiaires, nous avons souhaité mettre en contact direct les chefs cuisiniers entre eux, mais aussi avec les producteurs locaux.

La mise en relation directe de chefs de cuisine d’un même secteur leur permet de coordonner leurs achats de produits locaux afin d’en réduire le coût pour tous. L’achat groupé permet en effet une meilleure négociation des prix. Cela permet aussi à chacun de commander de plus petites quantités et donc de limiter le gaspillage. Le producteur voit aussi sa logistique simplifiée en faisant une seule tournée de livraison pour plusieurs établissements, mais aussi son volume de livraison augmenté grâce aux commandes groupées et des marges plus élevées grâce à la rationalisation des tournées de livraison ainsi qu’un gain de temps.

Enfin, l’échange de photos de produits entre producteurs et chefs de cuisine permet simplement de connaître le calibrage, et donc le nombre de portions qui peuvent être fabriquées.

Territoire d’expérimentation :

Département de la Somme

L'équipe actuelle