search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Rest'0 🍽 (gaspillage alimentaire cantines scolaires)

RĂ©duire le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires

Le produit est en investigation, il n'est pas actuellement accessible au public.

Rest'0

🔎 Contexte de l’investigation

Cette investigation fait partie du programme investigation territoires beta.gouv.fr à destination des collectivités territoriales. Le partenaire de ce programme est le département des Côtes d’Armor. 3 projets sont en investigation depuis le 13 janvier 2020 et jusqu’au 7 avril 2020 (date à redéfinir suite aux contraintes sanitaires) : lien drive promotion.

👧 L’Équipe

  • FEILLEL Pascaline, gĂ©rante collège
  • MALLARD Catherine, cheffe cuisine
  • LHOSTIS Frederik, responsable 6 collèges dans le dĂ©partement

🔭 Le problème investigué : au niveau national, le gaspillage alimentaire en restauration scolaire représente près de 135g/repas/personne au collège (source : ADEME).

Dans le département des Côtes d’Armor, chaque jour, le collège Val de Rance (terrain d’expérimentation où Catherine est cheffe de cuisine ; Pascaline, gérante administrative) préparent 650 repas, en respectant les règles de nutrition. En moyenne, l’équivalent de 148 repas sont jetés chaque jour, soit 70 kg (150 g par élève). En coût denrée, cela représente 35 000€ par an pour le collège.

Les objectifs :

  • RĂ©duire la quantitĂ© de dĂ©chets produits et traitĂ©s : cela permet des Ă©conomies de ressources naturelles et limite les coĂ»ts de traitement pour la collectivitĂ©
  • ĂŠtre en conformitĂ© avec la loi de transition Ă©nergĂ©tique pour la croissance verte
  • AmĂ©liorer l’équilibre alimentaire des repas
  • Impliquer les Ă©quipes et les enfants dans une dĂ©marche active et respectueuse de la transition ecologique : cette action collective permet Ă  chacun de prendre conscience de son impact sur l’environnement et des leviers Ă  sa disposition pour y remĂ©dier

🎯 Les actions menées

  1. Questionnaire élèves et adultes sur la restauration au quotidien. Objectif : savoir ce que mange chacun et surtout ce qui est jeté. [Lien questionnaire collégien] (https://docs.google.com/forms/d/1H_D2n2NLom9aHpiLM0MP1fDQjPgEiG_Q6YbvpJQBJDg/edit) - (380 réponses)

Rest'0 stat 1

Rest'0 stat 2

Rest'0 stat 3

Rest'0 stat 4

  1. Questionnaire plus global sur la qualité, les quantités, la connaissance du gaspillage alimentaire et les actions qui pourraient être engagées.

  2. Contact avec 2 établissements (Collège St-François Xavier dans le 64, Collège à Brest) ayant mis en place un nouveau modèle de distribution qui repositionne l’élève en tant qu’acteur de son alimentation.

PRÉSENTATION DE LEUR SOLUTION : Leur solution consiste en un self collaboratif (ou self éclaté) qui permet de proposer plusieurs points de distribution (entrée, plat chaud, dessert) et en plus petite portion, avec possibilité de se resservir. L’élève est en autonomie.

RÉSULTATS et bénéfices identifiés par les 2 établissements : > Diminution importante du gaspillage alimentaire / 3 soit environ 50 g par élève là où nous avions 150 g. > Responsabilisation des élèves dans leur alimentation et gestion des déchets. Je mange ce que je prends. > L’élève mange en fonction de son appétit > La gestion des flux est plus fluide et le climat est plus détendu au sein du self > Découverte du goût, autorisé à goûter puisque on gère la quantité et on peut se resservir. > Prévention des TMS, moins de gestes répétitifs > Reconnaissance du travail des agents > Economie d’eau et de vaisselle

  1. Test sur une semaine d’un self à menu égal : gaspi divisé par 2 !

  2. Rencontre avec la DIRPAT, direction du patrimoine, qui a donne son go et accord de principe pour lancer l’expérimentation logistique dans le collège

  3. Rencontre avec une élue du département, idem adhésion totale à la démarche, prête à suivre et promouvoir le projet (en principe)

  4. Mobilisation des éco-délégués et sensibilisation comme “ambassadeurs” de la démarche : lien entretien

  5. L’idée d’investigation des applis de gestion de flux et de réservation de menu en amont a été abandonnée, i.e., tous les jours, le parents ou enfants consultent le menu, indiquent sa présence ou non afin de pouvoir quantité, suivre les données affluence et faire une prédiction quant à la masse de collecte…

ABANDON de cette idée d’appli numerique de gestion de flux et commandes pour plusieurs raisons :

  • pas la prioritĂ© des parents
  • frein technique et technologique
  • pĂ©nibilitĂ© d’un remplissage par l’équipe de l’outil versus consultation et ROI potentiellement très bas
  • très fastidieux de quotidiennement anticiper les prĂ©sences pour le parent
  • peu, voire pas du tout d’avantages pour l’usager dont l’action est exigĂ©e
  • en moyenne 3 applis Ă  usage constant sur notre tĂ©lĂ©phone, on imagine mal un tĂ©lĂ©chargement d’une appli Ă  usage unique

đź“‘ Docs et ressources

  • Synthèse en cours de rĂ©daction

  • doc infos

đź“… Prochaines Ă©tapes

  • Poursuite des Ă©changes avec les enseignants afin d’inclure le volet pĂ©dagogique
  • Chiffrage des scenarii de solutions : plans architecture et logistique de la nouvelle organisation du self dans 1 collège du dĂ©partement
  • Elaboration plan d’actions si 6 collèges du dĂ©partement entreprennent la mĂŞme organisation logistique
  • RĂ©daction d’un kit de sensibilisation multi-acteurs (collectivitĂ©s, personnels des cuisines, Ă©quipe pĂ©dagogique) afin de les inclure dans la dĂ©marche
  • Consolidation des constats et apprentissages
  • Recherche partenariats, porteurs et porteuses projets, recherche de financement interne au dĂ©partement dans un premier temps
  • si tests et impacts vĂ©rifiĂ©s, dĂ©ploiement outil au niveau national ?

📬 NOUS CONTACTER : jennifer.stephan@beta.gouv.fr; en cc : preincubation@beta.gouv.fr