Chantiers agiles

Aider les ACI (Ateliers et chantiers d'insertion) à faire évoluer leurs modèles économiques

  • L'équipe est portée par GIP Plateforme de l'inclusion
  • L'équipe est sponsorisée par Pôle emploi , Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion
  • Contacter l’équipe.
  • Les statistiques d'usage ne sont pas encore disponibles.
  • Le code source n'est pas encore ouvert.
  • L’équipe ne communique pas encore sur son budget.
  • Le suivi des bonnes pratiques de ce produit n'est pas encore disponible sur Dashlord.

Le problème

Les Ateliers chantiers d’insertion représentent la moitié des structures d’insertion par l’activité économique et plus de 4 ETP d’insertion sur 10. Financés à plus de 20 000 euros par an par ETP via l’aide au poste, ils bénéficient en outre souvent d’un soutien financier complémentaire de collectivités territoriales ou du FSE (Fond social européen). Les ACI accueillent historiquement des publics très éloignés de l’emploi sur des activités non concurrentielles généralement à forte intensité de main d’œuvre.

Le pacte ambition IAE a permis un développement particulièrement important des Ateliers et chantiers d’insertion :

  • Le poids des ACI dans le mix IAE a augmenté de +6% entre 2018 et 2022,
  • Plus de la moitié des dossiers FDI (Fond départemental d’insertion) 2020 et 2021 concernent des ACI

Les nouveaux conventionnements ou les développements mis en place ces deux dernières années auront des répercussions sur les besoins en ETP des ACI à moyen terme. Or, cette dynamique questionne la soutenabilité financière du dispositif IAE.

Un ralentissement de la croissance du budget de l’IAE pourrait avoir des répercussions majeures sur ces structures, qui constituent le cœur de l’offre d’insertion dans beaucoup de territoires défavorisés. En outre, une plus forte vigilance sur l’équilibre du mix IAE amènera les services déconcentrés de l’État à écarter les projets d’ACI et à inviter certains porteurs à se réorienter vers un modèle d’entreprise d’insertion. Des besoins d’accompagnements importants sont prévisibles dès 2023.

Si le DLA (Dispositif local d’accompagnement) et le réseau France Active constituent des réponses essentielles à l’accompagnement des ACI, il est peu probable qu’ils aient les moyens de couvrir l’ensemble du besoin. Dans le cadre du GIP Plateforme de l’inclusion, nous proposons la mise en place d’un outil numérique pour aider les ACI existants à envisager une diversification de leurs ressources. Les pistes identifiées ne permettront vraisemblablement pas aux structures de s’émanciper de l’aide au poste mais les aideront à conserver des marges financières pour continuer à investir et à innover dans un contexte contraint.

Notre service

Une expérimentation a été mise en place et visait à accompagner une dizaine de chantiers d’insertion de fin novembre 2022 à fin janvier 2023 afin d’identifier les premières fonctionnalités d’un outil numérique de prospection commerciale permettant aux structures de trouver de nouveaux clients localement et de diversifier leur activité.

Arrêt de l’expérimentation

Nous avons échangé sur le modèle économique des ACI avec 28 chantiers d’insertion, issues de 12 départements et plusieurs acteurs institutionnels.

Sur la base de leurs remontées, nous avons essayé de concevoir un outil numérique pour faciliter les démarches de prospection des ACI. Avec quelques volontaires nous avons testé plusieurs hypothèses de travail jusqu’à réaliser un test “grandeur nature”, en particulier sur la région de Dijon.

Nous n’avons pas pu identifier de levier efficace pour aider les chantiers à identifier les entreprises les plus réceptives à l’insertion sur un territoire. 

Par conséquent, en accord avec la plateforme de l’inclusion, il a été décidé de ne pas lancer la construction d’un service numérique dédié.

Consulter la restitution de l’expérimentation et de ses apprentissages

L'équipe

Élodie Bonnet

Intrapreneuse

Responsable du service IAE Haute-Garonne et intrapreneuse au sein du GIP Plateforme de l’inclusion !