search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

ANDi

Faciliter l'immersion professionnelle des personnes en situation de handicap

Le produit est en construction, il n'est pas encore accessible au public.

Fiche produit

Le problème

Le taux d’emploi des personnes en situation de handicap est aujourd’hui de 36 % - contre 65 % pour l’ensemble de la population âgée de 15 à 64 ans, et leur taux de chômage est de 19 % - soit le double de la moyenne nationale.

Outre des dispositifs législatifs insuffisants ou non appliqués, des difficultés techniques ou matérielles, de la discrimination, les freins à l’accès à l’emploi sont dus à un système administratif complexe et illisible pour les demandeurs d’emplois mais aussi les entreprises.

Plusieurs acteurs (associations, entreprises adaptées et services publics) proposent des solutions pour accompagner l’entrée et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Or, ces informations sont multiples et éclatées entre des sources différentes, non hiérarchisées, voire même contradictoires.

Cette situation, anxiogène pour les usagers, crée de la confusion et de l’angoisse face au manque de lisibilité et de transparence du système. Outre la difficulté de trouver un emploi, ce manque de lisibilité et de transparence peut générer des ruptures de parcours dans la carrière déjà compliquée des personnes handicapées.

Notre proposition

Dans le cadre de la phase exploratoire, suite à des entretiens avec des personnes en situation de handicap (PSH), des associations, des travailleurs sociaux, et divers partenaires, nous avons établi que la manière la plus simple et la plus efficace par laquelle la startup peut favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle des PSH consiste dans un meilleur accès aux périodes d’immersion en milieu professionnel.

Ces périodes d’immersion professionnelle, accessibles via plusieurs dispositifs existants, connus (stages, apprentissages) ou moins connus (PMSMP), doivent servir à mettre en contact direct les PSH avec les employeurs afin d’acculturer ces derniers au handicap, et de laisser une chance aux PSH de faire valoir et/ou d’évaluer leurs compétences en situation.

Compte tenu de la spécificité des profils des PSH (problèmes d’insertion, problématiques de santé, maintien en emploi parfois difficile) et compte tenu de leur volonté de retour à l’emploi progressif (particulièrement pour les publics les plus éloignés de l’emploi), l’idée de prendre exemple sur un dispositif d’accompagnement existant a émergé.

En effet les Emplois Accompagnés (EA), dispositif quoique couteux et peu étendu sur le territoire français (moins de 1000 bénéficiaires pour un cout de 8000 euros par personne en moyenne) fait ses preuves, tout comme des dispositifs similaires qui ont été expérimentés dans d’autres pays (USA notamment).

Il ne s’agit pas de faire ici de l’EA pour moins cher, mais de prendre le meilleur du dispositif, de s’associer avec des acteurs du handicap de terrain, et de l’axer sur la validation de projet professionnelle et/ou la préparation à l’embauche.

Ce que nous ne sommes pas

  • Un organisme de placement de PSH à tout prix en entreprise. Les PSH ont le droit de faire les choix qui leur conviennent le mieux. Au contraire nous facilitons le test de leur projet professionnel et participons à les aider à définir le projet qui leur convient le mieux.
  • Un remplacement des dispositifs existants. Nous ne faisons que créer une nouvelle manière d’articuler les dispositifs existants entre eux pour maximiser leur efficacité.
  • Une solution déconnectée du terrain et/ou 100% numérique. Au contraire chaque étape du process comporte une partie humaine non négociable.
  • Un moyen de remplacer le SPE (Service Public de l’Emploi). Nous fluidifions les parcours professionnels.
  • Un service uniquement à destination des PSH. Il le sera au départ mais a pour vocation d’être à terme à disposition de toute personne souhaitant faire de l’immersion, mais 100% accessible par les PSH.