REflex

Accompagner les acteurs de la construction vers la neutralité carbone

  • L'équipe est portée par La Fabrique Numérique de l'Ecologie (MTE-MCT)
  • L'équipe est sponsorisée par Direction générale de l'Aménagement, du Logement et de la Nature
  • Contacter l’équipe.
  • Les statistiques d'usage ne sont pas encore disponibles.
  • Le code source n'est pas encore ouvert.
  • L’équipe ne communique pas encore sur son budget.
  • Le statut d'accessibilité du produit est : non conforme
  • Le suivi des bonnes pratiques de ce produit n'est pas encore disponible sur Dashlord.

Dans quel contexte on se situe

Une nouvelle réglementation environnementale pour le batiment neuf, la RE2020, rentre en application. Sa mise en œuvre par les acteurs de la construction nécessaite un changement des pratiques, et l’appropriation de nouveaux concepts. En particulier, la prise en compte plus tôt dans la vie d’un projet de l’impact carbone des matériaux de construction.

Le problème à résoudre

Les acteurs en maitrise d’ouvrage, et en particulier les bailleurs sociaux, n’ont pas encore les repères leur permettant d’évaluer rapidement la conformité de leurs projets. Ils ne sont pas non plus outillés pour intégrer l’analyse du cycle de vie (l’ACV) dès le début de leur projet. En l’état, et d’ici à ce que de nouvelles bonnes pratiques émergent – ce qui prendra quelques années – il est difficile pour ces acteurs de savoir quels projets et quels modes constructifs correspondent à leurs critères et à ceux de la réglemenation.

Les solutions mises en œuvre

REflex est un outil en ligne avec deux fonctions principale : un mini-calculateur d’ACV, et un observatoire de la RE2020.

Le calculateur va réaliser une ACV « esquisse » – pas aussi complète que celle demandée à l’achèvement, ni aussi détaillée que celle qu’un bureau d’études réaliserait en phase d’avant-projet, mais suffisante pour se projeter et faire des choix de conception en confiance. Sur la base d’un très petit nombre d’informations sur un projet de construction, REflex va calculer une fourchette de son impact carbone.

L’observatoire de la RE2020 est alimenté automatiquement par les fiches RSEE que chaque commanditaire dépose à l’achèvement de son projet. Les acteurs vont pouvoir consulter les indicateurs et modes constructifs de projets conformes à la réglementation.

La stratégie de déploiement

Pour commencer, nous comptons aller directement à la rencontre de bailleurs sociaux, qui sont notre cible première pour le mini-calculateur d’ACV. L’observatoire est très attendu – si nous le concevons en restant à l’écoute de leurs attentes et de leurs besoins, nous sommes confiants de notre capacité à toucher notre public. Notre objectif est de s’insérer dans l’écosystème des outils et startups de la construction, et non de remplacer les acteurs existants. A ce titre, l’observatoire doit disposer d’une API solide, et le mini-calculateur doit produire des documents interopérables avec les outils du marché.

Notre indicateur principal sera la fréquentation de nos outils – on verra rapidement s’ils sont utiles, et à qui. Un autre indicateur – plus important, mais moins directement lié à notre action – est bien sûr la vitesse d’adoption de modes constructifs plus écologiques.

Post-mortem

Nous avons décidé de sortir de la démarche startup d’État. La solution que nous avons explorée ne rentre pas dans les missions de la DGALN. Des acteurs privés sont déjà en train de se positionner sur le créneau de l’aide à la conception avec prise en compte du carbone. Le projet initial de la direction d’observer les conséquences de la réglementation a été jugé plus opportun, pour le moment, que celui d’intervenir au sein même du secteur.

Par ailleurs, la hausse du prix des matières premières et de l’énergie a compliqué la situation des acteurs que nous avions privilégiés pour notre déploiement (bailleurs sociaux publics et privés de petite et moyenne taille). Relativement peu de projets RE2020 ont été lancés par ces acteurs, de fait peu au courant des enjeux réglementaires, ce qui a compliqué l’évaluation de l’impact de REflex.

Les nombreux apprentissages, retours d’expérience, anecdotes, signalements et idées que nous avons recueillis lors de notre investigation seront mis à profit lors d’un événement de co-conception organisé par la DGALN en 2023.

L'équipe

Yoann Magnin

Responsable de portefeuille DGALN