search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Hydrogène

Accélérer la création de la filière française de production d'hydrogène décarboné

Contexte

L’hydrogène est un vecteur energétique qui présente de nombreux avantages, notamment dans les univers industriels et de la mobilité lourde.

N’étant pas disponible de manière isolée dans la nature, il nécessite d’être “produit” par différentes transformations dont induisent de fortes émissions de gaz à effet de serre et d’autres (électrolyse, avec une source éléctrique bas carbone) beaucoup moins.

L’hydrogène peut également servir de combustible, notamment pour la mobilité lourde, avec l’avantage de ne pas émettre de gaz à effet de serre en brûlant.

L’Etat français a alloué un budget de 7 milliards d’euros sur 10 ans pour la constitution d’une filière française de production d’hydrogène décarboné pour décarboner les usages industriels et développer les usages dans la mobilité lourde.

Problème

Si les technologies sont déjà disponibles, plusieurs problèmes se posent dans le cadre de la création de filière : multiplicité des acteurs, forte technicité, manque de visibilité entre l’offre et la demande, concurrence avec d’autres énergies renouvelables, complexité et multiplicité des guichets d’aides…

Solution

La solution envisagée vise à faciliter la mise en relation des différents acteurs autour d’un vocabulaire commun permettant de massifier les projets pour en faire baisser le coûts et atteindre les objectifs de décarbonation fixés par la Stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné.

Stratégie

Cette solution s’appuie sur trois hypothèses à valider :

Hypothèse 1 : les collectivités sont en demande d’un outil de comparaison, de calcul de coûts (production, exploitation, TCO, contraintes d’exploitation, CAPEX, OPEX)

Hypothèse 2 : tous les acteurs de la chaîne sont disposés à partager des informations sensibles (avec des règles de confidentialité)

Hypothèse 3 : la comparaison des projets voisins devrait permettre des achats groupés et des économies dans la dépense publique par l’identification de solutions partagées

Le souhait, dans un premier temps, est de co-construire et mettre en œuvre de façon artisanale les services imaginés avec des acteurs de terrain avec au moins 1 région et 4 collectivités afin de valider leur pertinence et leur faisabilité avant d’investir dans des développements.

Pourquoi cette phase d’investigation n’a pas abouti à une Startup d’Etat ?

Après avoir mené une série d’entretiens pour certains approfondis avec plus d’une vingtaine d’acteurs, industriels, institutionnels, présentant des intérêts pour l’hydrogène décarboné.

La mission que nous avons menée nous a permis de conclure à l’intérêt de mettre à disposition des collectivités territoriales une plate forme de mise en relation Offre/Demande qui permettrait :

 

Une plateforme numérique semble adaptée pour apporter une réponse car ce type de service est déjà d’usage pour d’autres mécanismes Offre/Demande.

La question reste posée de savoir si l’apport d’une telle réponse est du ressort de l’Etat. Pour l’instant, les acteurs privés n’en ont toujours pas mise en place même si le sujet arrive de plus en plus fréquemment dans les échanges techniques.

Cependant, les décideurs restent encore à convaincre sur l’intérêt d’une plateforme numérique, plus que tout autre mécanisme pour répondre aux besoins identifiés des acteurs de la filière.

Les effectifs disponibles pour l’accompagnement d’une telle solution si tant est qu’elle eut été retenue sont contraints et une action supplémentaire pour apporter de nouveaux arguments n’est plus envisageable en ce moment. D’autres priorités demandent en effet toute la disponibilité possible de la ressource qui aurait été mobilisée sur la poursuite de la phase d’investigation et sur le développement d’un service basé sur une plateforme d’échange offre/demande.

L'équipe actuelle