search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Portail Suivi Plaintes

Suivre sa plainte en ligne.

Le produit est en investigation, il n'est pas actuellement accessible au public.
  • Les statistiques d'usage ne sont pas encore disponibles.
  • Le code source n'est pas encore ouvert.
  • Le porteur administratif est Ministère de l'Intérieur.
  • L'incubateur est Lab MI.
  • Contacter l’équipe.

La frustration des victimes dans le suivi de leurs plaintes

Après avoir déposé plainte au commissariat, la victime vit une expérience dégradée :

  • elle ressort avec une liasse de documents, et en recevra d’autres par courrier qu’elle a peur de perdre
  • elle n’a souvent pas de nouvelles de l’avancement de la plainte, générant un sentiment d’inaction de la Police
  • elle ne sait pas qui contacter pour avoir des nouvelles par mail ou téléphone
  • elle peut perdre plusieurs heures pour se rendre au commissariat et suivre sa plainte
  • dans de nombreux cas, le commissariat n’a pas l’information sur l’enquête (par exemple dans le cas de faits commis dans d’autres régions)

Ceci impacte aussi l’administration :

  • plus d’un million d’euros annuels estimés en frais d’impression et de frais postaux
  • des milliers d’heures perdues par les agents pour répondre aux sollicitations et retrouver l’information
  • des milliers d’heures d’enquêteurs sont perdues chaque année à traiter des plaintes que les victimes ont omis de retirer

Avec le portail de Suivi de Plainte, je reste informé et connecté à la Police

Lors du dépôt de plainte au commissariat, l’Officier de Police propose à la victime de recevoir un accès à sa plainte et aux documents sur le portail plutôt que par papier

La victime peut consulter sa plainte sans se déplacer.

Elle peut récupérer ses documents à tout moment facilement (notamment pour les transmettre à son assureur).

Elle est notifiée de certains avancements de l’enquête, par exemple que des personnes mises en cause ont été interrogées.

Elle peut contacter l’enquêteur pour fournir des informations complémentaires, voire pour demander à retirer sa plainte.

Les indicateurs d’impact à suivre seront le score de satisfaction usager et la baisse des appels au standard pour les beta-testeurs.

Une expérimentation qui doit s’inscrire dans le cadre de la Procédure Pénale Numérique

Le gouvernement a annoncé en 2018 le lancement du programme de Procédure Pénale Numérique (PPN), qui inclut notamment la consultation et suivi en ligne de la plainte. Le Portail de Suivi des Plainte souhaite se positionner comme une expérimentation pilote temporaire, testée localement, afin d’apporter des retours d’expérience utilisateurs agents et usagers utile au cadrage du programme PPN en 2020.

L'équipe actuelle

David Auroi

Intrapreneur