search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

UrgenceVie

Sauver des vies en partageant les informations d'accès au logement

Les 10 minutes vitales perdues par les secours.

Digicode, numéro de bâtiment, d’escalier, … Dans leurs interventions d’urgence, Samu, pompiers et policiers perdent environ 8 à 10’ entre l’arrivée à l’adresse et l’accès au logement. L’appelant en panique ne donne pas toutes les indications lors du premier appel. Sur place les forces de secours doivent rappeler le centre de traitement qui rappelle l’appelant … qui ne répond pas toujours. Ils doivent sonner à tous les interphones, demander de l’aide à des résidents présents à l’extérieur, ou forcer les portes.

“10 minutes de perdu en cas d’arrêt cardiaque, c’est la morgue assurée.” - M. Hervé C. coordinateur SAMU

Au moins 5000 morts ou séquelles irréversibles par an.

Notre estimation est basée sur l’hypothèse basse de 1 cas de mort ou séquelle sur 1000 interventions de secours en logement collectif, sur la base de 12 millions d’intervention secours en France (chiffre à affiner, extrapolation à partir de 180.000 interventions en Alpes Maritimes) et 44 % en habitat collectif (source Insee).

Nous sommes actuellement en recherche de sources d’informations plus précises pour affiner ces hypothèses.

Pourtant l’information est disponible

La victime pourrait donner ses informations d’accès en amont. D’autres acteurs disposent aussi de ces informations : les proches, les aides à domicile, médecins, livreurs, …

La majorité des appelants sont des personnes âgées déjà suivies par des médecins et aides à domicile. Nous avons découvert que certaines aides à domicile utilisent des outils (comme AsaPro) où elles partagent les informations d’accès entre collègues.

Ces informations ne sont actuellement pas partagées aux secours au moment le plus critique.

UrgenceVie : sauver des vies en partageant les informations d’accès

UrgenceVie vise à sauver des vies en partageant ces informations critiques au Samu, pompiers et police secours.

Nous sommes en phase d’investigation pour quantifier l’impact, comprendre les problèmes des secours et le contexte de leurs interventions, comprendre l’écosystème des intervenants à domicile et chercher des pistes.

Les pistes de solutions actuellement identifiées :

Etapes du projet :

UrgenceVie est une proposition de Frédéric Auffret, officier de police de la DDSP des Alpes Maritimes. L’idée a été sélectionnée lors de l’appel à intrapreneur du Ministère de l’intérieur en mai 2021.

L’investigation se déroule de juin à août. Le bilan d’investigation avec les recommandations de solution sera proposée à un comité d’investissement en septembre 2021 pour lancer une éventuelle phase d’expérimentation sur un site pilote.

Vous pouvez nous aider :

Contactez-nous si vous êtes soignants, aide à domicile, ou pensez avoir des informations intéressants sur cette problématique, ou des pistes de solutions : urgencevie@beta.gouv.fr

L'équipe actuelle

Dominique Lequepeys

Coach

Coach startup Orpailleur du service public… en quête de pépites !

Frédéric Auffret

intrapreneur

agent de police

Frédéric DOL

Coach

Stéphane Ritter

Chef du laboratoire d'innovation du Ministère de l'Intérieur