search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Culture Amateurs

Développer les pratiques culturelles des amateur·ice·s

Le produit est en investigation, il n'est pas actuellement accessible au public.

Le contexte

Dans le cadre d’une phase d’investigation de 9 semaines, le ministère de la Culture s’associe à beta.gouv.fr pour mieux comprendre le parcours à tous les âges de la vie, des français qui ont une pratique artistique en amateur (non professionnelle) collective dans le domaine du spectacle vivant.

La situation

Le dispositif national de soutien à la pratique artistique collective des amateurs sous l’intitulé Fonds d’encouragement aux initiatives artistiques et culturelles des amateurs a été initié en 2012, sous la forme d’un appel à projets national. Ce dispositif permet aux groupes amateurs de travailler un projet artistique différent accompagné par un artiste professionnel. Aujourd’hui, il semble indispensable de requestionner les modalités de cette intervention et de refonder ce dispositif sur la reconnaissance, la valorisation et l’encouragement du développement des pratiques, enjeux centraux d’une politique publique en direction des amateurs. Si, depuis sa création, ce fonds a permis d’accompagner plus de 800 projets et plus de 30.000 amateurs, plusieurs aspects restent insatisfaisants :

  • La place des pratiques numériques mais également de certaines esthétiques trop absentes au regard du nombre de praticiens connus.

  • L’engagement des structures culturelles dans l’accompagnement des collectifs amateurs (le plus souvent elle ne dispose que d’une offre en direction des individus et non pas des groupes).

  • L’exclusion de certaines catégories d’amateurs en raison d’une part, de la difficulté à faire connaître le dispositif en dehors des réseaux habituels et d’autre part, du processus « d’intimidation » opéré par la dimension institutionnelle de la candidature et par le dossier administratif à fournir et la difficulté à impliquer des groupes de jeunes.

Ce qu’on investigue

Les premiers enseignements de cette phase doivent faire remonter les besoins ou les problèmes exprimer par les artistes amateurs, d’accéder à un accompagnement artistique professionnel, à des équipements de répétition, des espaces scéniques pour faire évoluer leur pratique habituelle.

L’orientation pressentie

Donner la possibilité aux artistes amateurs désirant accéder à un accompagnement artistique professionnel, à des équipements de répétition, des espaces scéniques de rendre visible leurs productions auprès d’équipes artistes et structures artistiques et culturelles désireuses de partager avec les amateurs leurs savoirs et savoirs faire.

Un espace donnant une visibilité aux uns et aux autres, la possibilité de se découvrir, de se rencontrer pour partager des envies communes, une mise en lien des univers artistiques professionnelles et amateurs.

La mise en relation de collectifs d’amateurs et des acteurs culturels aboutira parfois à la co-construction de projets qui dans certaines conditions pourront être soutenu par le ministère de la Culture.

L'équipe actuelle