search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

Données et territoires

Permettre de structurer, mutualiser et produire des données referenciels territorialisées

Contexte

L’Etat et les collectivités poursuivent leur démarche d’ouverture de données depuis le lancement d’ETALAB en 2011. La construction de data.gouv.fr et l’écosysteme des portails locaux d’open data répresentent une réussite de cette mission de transparence et d’ouverture.

Cependant, les collectivités territoriales ne se saisissent pas encore de toutes les opportunités offertes par l’open data. Récemment, le Rapport Bothorel a rappelé cette ambition, avec plusieurs recommandations, notamment celle de “Confier à l’ANCT une mission d’accompagnement des collectivités territoriales dans la publication des données […] (Recommandation n° 10)”.

Par ailleurs, dans le cadre de France Relance, l’Incubateur des Territoires a mené une vingtaine de groupes de travail avec des agents de collectivités autour de leurs besoins en matière d’outillage numérique. Plusieurs groupes de travail se sont concentrés sur les sujets de données, y compris « structurer et exploiter les informations géographiques », « structurer, mutualiser et exploiter les données relatives aux commerces », et « visualiser et piloter par la donnée ». Y ont été adressés et quantifiés des irritants concrets liés à l’ouverture, au traitement et à l’exploitation des données (référentiels communs, besoins d’accompagnement “tout-en-un” des petites collectivités, etc.)

En outre, l’ANCT est elle-même productrice d’un certain nombre de données et la méthode startup d’Etat a été retenue pour construire un outil de moissonnage de données référentielles qui permet aux analystes territoriaux des collectivités et notamment de l’ANCT d’enrichir et de faciliter leur observation du territoire, en superposant des couches d’information ad hoc sans modifier leurs systèmes et outils métiers actuels.

Compte tenu de ce contexte : les recommandations du rapport Bothorel, les besoins des collectivités territoriales qui nous ont été remontés pendant la consultation nationale, et l’attente au sein de l’ANCT d’outillage pour mieux gérer, produire, et valoriser la donnée, l’Incubateur des Territoires lance une investigation approfondie sur plusieurs axes. Il s’agit de bien cadrer et préparer ses actions autour de la donnée et des territoires. Ces futurs produits doivent pouvoir faire leur preuve d’impact, in fine répondre à des problèmes concrets des usagers, qu’ils soient agents de l’État, d’une collectivité ou citoyens.

Axes d’investigation : problèmes et opportunitiés

Les données ouvertes et partagées sont potentiellement au centre de nombreuses propositions d’investigations et de solutions numériques mutualisées. Elles ne constituent généralement pas une fin en soi :

L’investigation cherche ainsi à répondre à des problèmes concrets des collectivités en mobilisant des données ouvertes.

Il y a plusieurs pistes à creuser en parallèle :

Pour tester cela, nous prévoyons de mener des entretiens d’utilisateurs pour valider les besoins, veiller sur ce qui a déjà été fait (notamment bien s’articuler avec ETALAB), tester des prototypes, creuser des solutions d’infrastructures, et s’assurer de la faisibilité technique des potentiels services.

Les usagers ciblés par cette investigation sont :

Impact et gouvernance

Toute service issu de cette investigation devra viser de resoudre des problèmes de leurs usagers. Les potentiels impacts de ces services sont multiples :

Cette investigation, et les équipes produits qui pourront en émerger, seront suivis par l’ANCT en suivant les jalons de la méthode startup d’Etat. Le comité d’investissement sera composé de :

Ils se réunissent tous les trois mois pour suivre l’impact de l’équipe.

L'équipe actuelle

Jonathan Pichot

co-animateur de l'Incubateur des Territoires

Ancien de NYC Planning Labs, Code for America Brigade. 🇫🇷🇺🇸