search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin

DIDOC

Dématérialiser les invitations au dépistage organisé des cancers

Contexte

En 2018, environ 59 000 cas de cancer du sein ont été détectés en France, ce qui en fait le cancer le plus fréquent (33.5% de l’ensemble des nouveaux cas de cancer). Près d’une femme sur neuf sera concernée dans sa vie. En 2018, il y a eu 12 000 décès liés au cancer du sein.

Afin de détecter au plus tôt le cancer du sein et pour augmenter les chances de guérison, un dépistage est organisé pour toutes les femmes de 50 à 74 ans. Elles sont invitées tous les 2 ans à réaliser une mammographie chez un radiologue agréé.

Problème

L’invitation au dépistage se fait via un courrier envoyé par le CRCDC (Centre Régional de Coordination de Dépistage des Cancers) à toutes les femmes entre 50 et 74 ans dont la dernière mammographie date de plus de 2 ans.

En France, sur la campagne de dépistage 2017-2018, 50,1% des femmes invitées à réaliser un dépistage ont effectué une mammographie dans ce cadre. Les raisons pour lesquelles certaines femmes ne participent pas au dépistage sont d’ordre médical ou personnel, notamment :

Mais certaines femmes ne participent pas au dépistage pour des raisons de praticité :

Nous souhaitons travailler sur ces raisons pratiques en simplifiant le processus d’invitation afin d’améliorer le taux de participation au dépistage du cancer du sein.

Solution

Notre objectif est de dématérialiser l’invitation au dépistage qui est aujourd’hui réalisée uniquement par courrier.

En utilisant un envoi d’email, nous pourrons simplifier le processus de différentes manières :

En incorporant un formulaire en ligne, nous pourrons également obtenir des données plus représentatives sur les raisons pour lesquelles les femmes ne souhaitent pas ou ne peuvent pas prendre rendez-vous, évitant ainsi des relances inutiles.

Une partie non-négligeable de la population n’ayant pas accès à des outils numériques et / ou à Internet, l’email ne doit pas se substituer entièrement au courrier, mais venir en complément pour renforcer l’efficacité des campagnes de dépistage. C’est pourquoi, un courrier classique sera envoyé aux personnes ne disposant pas d’adresse électronique.

Déploiement

Ce projet est mené en partenariat entre l’ARS (Agence Régionale de Santé) Bourgogne-Franche-Comté et le CRCDC Bourgogne-Franche-Comté.

Dans un premier temps, nous allons tester le déploiement de notre solution sur le département de la Côte-d’Or. Cela nous permettra d’obtenir des résultats représentatifs tout en simplifiant la mise en place de la solution. 70 000 femmes sont concernées par le dépistage du cancer du sein dans ce département, et 3 000 courriers d’invitation sont envoyés chaque mois en Côte-d’Or. Nous prévoyons de tester le plus rapidement possible l’envoi d’un email en complément du courrier pour la moitié de ces invitations, et de comparer le taux de participation au dépistage entre les deux populations.

Ce test est une première expérimentation. Si les résultats s’avèrent concluants, l’opportunité de déployer notre solution dans toute la région Bourgogne-Franche-Comté et potentiellement toute la France sera étudiée. Les autres cancers faisant l’objet de dépistages organisés (col de l’utérus, colon) pourraient également faire l’objet de dématérialisations similaires.

Objectifs pour le test initial au sein de la Côte-d’Or

En Côte-d’Or, 59,6% des femmes participent au dépistage. L’objectif à atteindre serait l’augmentation de cette participation d’au minimum de 2% pour la population recevant l’invitation par voie dématérialisée. Cela représente 700 dépistages en plus chaque année en Côte-d’Or uniquement.

L'équipe

Saniya Al Saadi

Designer